Togo/Démarrage du CEPD : Tournée du ministre Affoh Atcha-Dedji dans plusieurs centres d’écrit

Togo/Démarrage du CEPD : Tournée du ministre Affoh Atcha-Dedji dans plusieurs centres d’écrit
Publié le : 04/08/2020 commentaire(s) (0)

Le ministre des Enseignements Primaire et Secondaire, El-Hadj Affoh Atcha-Dedji, a effectué ce 04 aout 2020, une tournée dans quelques centres d’écrit de Lomé pour constater le démarrage de l’examen du Certificat d’Etude du Premier Degré (CEPD). Pour cette année ils sont 208000 candidats à composer  dans 1183 centres d’écrit sur toute l’étendue du territoire national dont un (01) à Accra).

Malgré la perturbation de l’année scolaire due à la pandémie à Covid-19, les différents examens ont été maintenus grâce aux efforts du gouvernement et des enseignants. Ce matin, le ministre des Enseignements Primaire et Secondaire, El-Hadj Affoh Atcha-Dedji, a fait une tournée dans plusieurs centres d’écrit de Lomé pour constater le démarrage du CEPD. A cet effet, il a visité le centre d’écrit de l’EPP Camp Général Gnassingbé Eyadema, EPP Kelegougan, le Complexe islamique de Zongo, EPP évangélique d’Agoè-Nyivé et l’EPP Agoè-Marché.

 « Partout où nous sommes passés, nous avons constaté que tout est bien organisé. Les effectifs que nous avons exigé pour les classes ont été respectés, maximum 30 par classe. Ça a été respecté partout. Les mesures barrières, nous avons aussi regardé tout cet aspect et tout est respecté. Les chefs centres, les surveillants, les enseignants, tout le monde a respecté les consignes. Les élèves ont porté les masques. Nous avons vu les dispositifs de lave-mains, les gels dans les salles. Et effectivement il n’y a rien à reprocher et tout se passe bien », a déclaré le ministre Affoh Atcha-Dedji.

Selon le ministre, par rapport à l’année dernière, l’effectif des filles a augmenté. A cet, effet, le ministre dit compter sur les parents d’élèves et tout le monde pour aider les filles à aller plus loin.

« Ce que nous constatons, après le CEPD, les effectifs de filles quand elles rentrent en secondaire, les effectifs diminuent. Il faut qu’on encourage tout le monde, les parents, les jeunes filles elles-mêmes pour que cet effectif soit maintenu », a-t-il signifié.

Le ministre Affoh Atcha-Dédji a saisi cette occasion pour féliciter et encourager les parents d’élèves et les enseignants pour leur accompagnement et leurs efforts malgré les problèmes connus cette année avec la pandémie à Covid-19.

 « L’année comme l’avait souhaité le gouvernement, les instructions du chef de l’Etat, c’était que l’année ne soit pas blanche. Et nous nous réjouissons ce matin que les instructions du chef de l’Etat ont été respectées. Et tout le gouvernement, on ne peut que féliciter les enseignants qui ont quand meme vaille que vaille respecter les consignes pour sauver l’année », a-t-il laissé entendre.

Pour cette année, au total 208000 candidats à composer dans 1183 centres d’écrit sur toute l’étendue du territoire national (47000 dans le Golfe, 43000 dans la Maritime, 45000 dans les Plateaux, 23000 dans la Centrale, 21000 dans la Kara et 26000 dans les savanes) dont un centre à Accra (40 élèves). La répartition fille/garçon est pratiquement moitié/moitié (48 % de filles et 52% de garçons).

ALI

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message