Togo/Décentralisation : Payadowa Boukpessi a fait le point avec les partenaires techniques et financiers

Togo/Décentralisation : Payadowa Boukpessi a fait le point avec les partenaires techniques et financiers
Publié le : 23/06/2020 commentaire(s) (0)

Le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, M. Payadowa Boukpessi a échangé ce 23 juin 2020, à Lomé, avec les partenaires techniques et financiers du secteur de la décentralisation au Togo. Il s’est agi au cours de cette rencontre, de faire le point sur le processus de décentralisation depuis l’élection des conseillers municipaux le 30 juin 2019.

Bientôt un an que les conseillers municipaux ont été élus et il fallait faire le point avec les partenaires techniques et financiers qui accompagnent le gouvernement dans ce domaine de décentralisation. C’est ce cadre que le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, M. Payadowa Boukpessi a échangé avec ces derniers.

Selon le ministre Boukpessi, après les élections municipales, il y a beaucoup d’actes qui ont été posé dans le cadre du renforcement de l’arsenal juridique dans lequel les collectivités locales doivent s’épanouir.

« Il a fallu d’abord adopter le décret qui porte organisation et fonctionnement du FACT (Fonds d’Appui aux Collectivités Territoriales). Ce fonds est crée pour appuyer ces collectivités territoriales. Il peut être alimenté par le gouvernement et également par les partenaires techniques et financiers. Après, nous avons également pris par décret, le texte qui organise le régime financier des collectivités territoriales », a-t-il indiqué.

Pour le ministre en charge de la Décentralisation, il y a eu également d’autres décrets, notamment un décret qui porte la répartition des recettes entre les communes, le FACT et le district autonome du Grand-Lomé.

 « Avant ces décrets, il y a eu la loi également qui porte organisation et fonctionnement du district autonome du Grand-Lomé. Voilà une série de textes qui ont été pris pour renforcer l’arsenal juridique dans lequel les collectivités territoriales vont prospérer », a-t-il ajouté.

Mais au-delà de l’arsenal juridique, le ministre Boukpessi a fait savoir qu’il ya eu des actions qui ont été faites.

 « Il y a eu les financements. Le gouvernement a débloqué des ressources pour payer les loyers des différentes mairies dans chaque commune, le gouvernement a débloqué lorsque les mairies ont été installées des ressources de plus de 700 millions pour répartir entre les communes pour leur permettre de commencer à travailler en attendant de mobiliser leurs propres ressources. Le gouvernement a pris des décrets pour donner des indemnités aux secrétaires généraux des communes et a continué également à travailler pour le compte des mairies à travers le PUDC, le PAPV, l’ANADEB, etc. Tout ça a continué au profit des communes. Donc, vraiment tout a été fait pour permettre aux communes d’évoluer correctement. Le gouvernement l’a fait parce qu’il est convaincu que vraiment le développement national peut partir et va partir du développement communal », a-t-il précisé.

Malgré tous ces acquis et efforts, le ministre a souligné que plusieurs défis restent à révéler, notamment le renforcement des capacités des conseillers municipaux et le personnel des communes, la mobilisation des ressources et les plans de développement communaux.

Au nom des partenaires techniques et financiers, l’ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Togo, M. Mathias veltin a saisi cette occasion pour saluer les acquis et les efforts du gouvernement à travers le ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales. « Ces efforts démontrent la volonté du gouvernement d’assurer une plus grande proximité avec les citoyens et là pour mieux répondre à leurs besoins », a-t-il laissé entendre.

ALI

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message