Togo: Le gouvernement a sollicité 150 millions d'euros sur le marché international

Togo: Le gouvernement a sollicité 150 millions d'euros sur le marché international
Publié le : 18/06/2020 commentaire(s) (0)

Le Togo a signé le 20 mai dernier un second emprunt sur le marché international d’un montant de 150 millions d’euros. L’annonce a été faite par le ministère de l’Economie et des Finances. A travers ce second emprunt, le gouvernement veut faire du reprofilage à plus long terme et à de meilleures conditions financières de certaines dettes domestiques et a bénéficié d’une assurance à 100% par l’Agence pour l'assurance du commerce en Afrique (ACA). Ce qui laissera des marges de manœuvres. 

Selon une note dudit ministère, avec une durée de 10 ans et un coût global de l’ordre de 4,5%, cette nouvelle opération traduit la qualité de crédit du Togo en tant qu’emprunteur international, en particulier en cette période de forte volatilité et de prudence accrue des investisseurs.

La Société Générale (France) a joué un grand rôle dans la concrétisation de cette seconde opération de reprofilage de la dette domestique, comme lors la première opération effectuée à la fin de l’année dernière, dans le parfait respect des engagements du Togo pris dans le cadre de son programme avec le Fonds monétaire international (FMI). 

Elle se traduit par une réduction supplémentaire du service de sa dette de plus de 80 millions d’euros au cours des 3 prochaines années qui vient s’ajouter à celle de près de 50 millions d’euros de l’opération de décembre dernier.

« Au total, la stratégie de gestion active de la dette mise en œuvre par le Togo au travers de ces deux opérations se sera traduite par la levée de plus de 250 millions d’euros sur les marchés internationaux à des maturités finales de 10 ans et des taux compris entre 4,5% et 4,75%, permettant de rembourser de manière anticipée des dettes domestiques commerciales à court terme portant intérêt à des taux compris entre 6,75% et 7,6% », explique-t-on.

La même note souligne que la mise en œuvre réussie de cette stratégie permet de positionner le pays comme un emprunteur de référence sur les marchés internationaux, d’améliorer l’évaluation du risque de surendettement du pays par le FMI et de réaliser des économies substantielles du service de sa dette dès cette année et sur les deux prochaines années.

La stratégie de gestion active de la dette permet au pays de dégager des marges de manœuvre budgétaires et de trésorerie nécessaires pour faire face à la crise sanitaire, sociale et économique.

Le décaissement de cet emprunt a été fait hier mercredi 17 juin 2020.

Aimé

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message