Togo : Le PNIDC pour lutter efficacement contre l’abus et le trafic illicite des drogues et des produits contrefaits

Togo : Le PNIDC pour lutter efficacement contre l’abus et le trafic illicite des drogues et des produits contrefaits
Publié le : 27/06/2020 commentaire(s) (0)

Le Togo, à l’instar des autres du monde commémore chaque 26 juin, la journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic illicite des drogues. Pour marquer cette cérémonie, il a été procédé comme de tradition à l’incinération des drogues et des produits contrefaits saisis. Mais le gouvernement togolais à travers le Comité National Anti-Drogue (CNAD), pour mieux faire face aux menaces de ce fléau, a élaboré en novembre 2019, un nouveau Plan National Intégré de Lutte contre la Drogue et le Crime (PNIDC) 2020-2024.

Selon le Secrétaire Permanent du Comité National Anti-Drogue, le Lieutenant-Colonel Kossi Amayi, ce plan prévoit de réduire de façon drastique la disponibilité des drogues et des produits illicites sur le territoire togolais.

« C’est un plan novateur qui nous envoie sur de nouveaux chantiers par exemple sur l’aspect juridique et institutionnel. Sur l’aspect juridique, en ce qui concerne les usagers de drogue, la mise en place des mesures alternatives à l’incarcération des usagers de drogue et aussi la mise en place des structures pour pouvoir procéder très rapidement à la confiscation et au gel des avoirs des criminels. Donc on pense que par ces mesures dissuasives, nous allons vraiment réduire tout ce qui est l’offre de drogue sur notre territoire », a-t-il fait savoir.

Au niveau aussi de la prévention, de la prise en charge des usagers de drogue, de la réhabilitation des usagers de drogue, le Lieutenant-Colonel Amayi, a indiqué que ce plan prévoit aussi de nouvelles mesures surtout la mise en place des structures de soins pour les usagers de drogue et la mise en place également de certaines mesures concernant la réduction des risques. Donc, pour éviter que les usagers de drogue se fassent infecter par d’autres maladies à savoir le VIH/Sida et les hépatites, a-t-il ajouté.

Selon toujours le Secrétaire Permanent du CNAD, la lutte contre la drogue prévue par ce plan respecte aussi en général les dispositions, les principes fondamentales des droits de l’Homme.

« Donc, en gros, je crois que nous sommes en train d’avancer en matière de lutte contre la drogue que ce soit sur le plan application de la loi que sur le plan prévention et pris en charge des usagers », a laissé entendre le Lieutenant-Colonel Amayi.

Il faut rappeler que le Plan National Intégré de lutte contre la Drogue et le Crime (PNIDC) 2020-2024 comporte cinq axes stratégiques. Ils visent à réduire l’offre et la demande des drogues au Togo, notamment à travers l’amélioration de la réponse pénale, le développement des compétences en matière de détection des drogues et l’investigation  sur les questions du trafic, la mise en place des interventions de prévention et l’amélioration de l’accès aux soins de qualité aux personnes aux prises avec des substances psychoactives.

ALI 

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message