Togo : La fête traditionnelle Koudapaani célébrée sous le signe de la paix et de la cohésion sociale

Togo : La fête traditionnelle Koudapaani célébrée sous le signe de la paix et de la cohésion sociale
Publié le : 27/01/2020 commentaire(s) (0)

L'apothéose de la 20e édition de la fête traditionnelle Koudapaani a été célébrée le 26 janvier dernier, à Mango. Placée sous le thème : « Education à la culture de la paix, facteur de cohésion sociale pour un développement harmonieux du Grand Oti », elle est une occasion pour les filles et fils du Grand-Oti de remercier les mânes de leurs ancêtres pour avoir permis l'abondance des récoltes et de réaffirmer leur adhésion à la politique de paix, de sécurité, de cohésion sociale, du vivre ensemble et de développement prônée par le président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé. Cette célébration s'est déroulée en présence des cadres natifs du Grand-Oti, des membres du gouvernement, des députés à l'Assemblée Nationale, des autorités traditionnelles et religieuses ainsi que des délégations venues du Burkina-Faso, du Bénin et du Ghana. 

  Les peuples Anoufoh, Konkomba, Gangam, Gourma, Komba, Koumonga et Natchab des préfectures de l’Oti et de l’Oti-Sud ont célébré l'apothéose de la 20e édition de leur fête traditionnelle Koudapaani. 

Selon le président du comité d'organisation de la 20e édition de Koudapaani, M. Seidou Baboudou, la fête traditionnelle Koudapaani est la résultante de trois composantes culturelles. Il s’agit de Kouroubi : une fête initiatique de la jeune fille et du jeune garçon en pays Anoufoh et Tchokossi ; Dakou : fête des Moissons chez les Gangams et Tigbanpaani : fête des offrandes aux divinités chez les Moba, Natchab et les Gourma.

 Pour M. Seidou Baboudou, outre son caractère festif, Koudapaani est désormais un véritable outil au service du développement des préfectures de l’Oti et de l’Oti-Sud. Voilà pourquoi, a-t-il indiqué, l’édition de cette année 2020 est placée sous le thème : « Education à la culture de la paix, facteur de cohésion sociale pour un développement harmonieux du Grand Oti ». « Ce thème cadre parfaitement avec la vision du chef de l’Etat son excellence monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, initiateur du Plan National de Développement (PND) dont l’axe 3 positionne la culture comme un véritable levier de développement, de vecteur de croissance et de retombées économiques partagées à l’échelle de toute la nation togolaise », a-t-il laissé entendre.

 Le président du comité d'organisation, a salué et rappelé les réalisations du chef de l’Etat dans les préfectures de l’Oti et de l’Oti-Sud. Il s’agit, notamment de la construction des ponts sur les fleuves Koumongou et katchamba ; l’IFAD de Barkoissi, construit sur 320 hectares destinés à faire la promotion d’un grand centre agropastoral ; la construction de l’Ecole Normale des Instituteurs (ENI) de Mango ; la mise en place des Zones d’Aménagement Agricoles Planifiées (ZAAP) de Sadori et de FARE destinées à accroitre les cultures vivrières ; le grand projet « CIZO » réalisé à Takpapiéni qui a permis d’électrifier plus de 200 ménages en milieu rural ; la dotation des jeunes de Mango en matériels roulants et de travail. Il a également félicité le président de la République pour sa politique de paix, de réconciliation et de cohésion sociale patiemment instaurées au Togo en général et dans les préfectures de l’Oti et de l’Oti-Sud en particulier.   

A l'occasion, le représentant personnel du chef de l'Etat, le ministre du Tourisme, de la Culture et des Loisirs, M. Innocent Kossivi Egbetonyo, a transmis les chaleureuses félicitations du gouvernement aux vaillantes et laborieuses populations du Grand-Oti pour la très belle initiative de l'institution de Koudapaani qui, selon lui, est un cadre d'action en vue de leur mieux-être qui s'inscrit si harmonieusement dans la vision du président de la République de faire de notre pays une nation émergente à l'horizon 2030. 

  "En effet, dans sa quête permanente du mieux-être de nous tous, le chef de l'Etat a initié le Plan National de Développement (PND) avec pour ambition de faire du Togo une nation économiquement solide et stable, solidaire et ouverte sur le monde", a-t-il indiqué.   

Le ministre Egbetonyo a fait savoir que pour la mise en œuvre du PND, il faudra des ressources financières et des ressources humaines. Pour cela, il a appelé une adhésion pleine et totale des populations du Grand-Oti.   Mais pour le ministre Egbetonyo, sont toutes aussi nécessaires que les deux premières, trois autres ressources. " Immatérielles celles-là mais oh combien inestimables. Il s'agit de la sécurité, de la paix et de l'union", a-t-il laissé entendre.

   Le représentant personnel du chef de l'Etat a saisi cette occasion pour remercier et féliciter les populations du Grand-Oti pour la caution sans équivoque et le soutien sans faille qu'elles ont accordé au chef de l'Etat pour la tenue effective dans la sérénité et en toute transparence des élections locales.   Pour ce faire, il les a invités à garder cette confiance et à demeurer toujours prêts à soutenir le président de la République toutes les fois qu'il sollicitera leur appui et leur soutien.   

ALI

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message