Salvador, le jeune patineur qui fait découvrir le Togo à l'extérieur

Salvador, le jeune patineur qui fait découvrir le Togo à l'extérieur
Publié le : 10/08/2020 commentaire(s) (0)

M’Pakebe Kolembane Bente, alias Salvador, né le 3 novembre 1996 à Guérin-Kouka est un rouleur course professionnel qui défend valablement les couleurs nationales à l’étranger. 

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Cet adage colle si bien à ce patineur qui, avec les moyens de bord, rivalise bien avec ses adversaires sur le plan mondial. 

Sociétaire de Lions rouleur club d’Agoè, Salvador a, en réalité, commencé à s’entraîner dans cette discipline sportive sur l’esplanade du Palais de Congrès de Kara en 2012. A l’époque, visiblement, le jeune togolais ne pensait guère qu’il en deviendra quelques années plus tard le porte-flambeau de son pays ou en fera une carrière professionnelle.

Confronté à un manque d’équipements adéquats, mais soutenu par ses parents, le rouleur course s’est rapidement fait un nom dans le domaine. Rapidement repéré par certaines marques internationales pour ses qualités et potentialités, M’Pakebe Kolembane Bente a participé à plusieurs compétitions sur le plan international, remporté plusieurs médailles dont certaines sont en or. 

Bien qu’il soit parvenu, en l’espace de quelques mois seulement, à se faire un nom à l’étranger, l’athlète rouleur course est peu connu dans son propre pays pour ses exploits. Jusqu’aujourd’hui, il ne bénéficie d’aucune aide venue des autorités étatiques.

Le sportif de 24 ans, revenu au bercail  en décembre dernier de Chine après plusieurs tournois,  a entamé dans la foulée les préparatifs de la Coupe du monde et bien d’autres compétitions de l’année 2020 avant que la pandémie liée au coronavirus ne vient tout chambouler.

Malgré tout, il s’entraîne tous les jours, espérant que la situation sanitaire évoluera dans le bon sens pour que les compétitions reprennent. En attendant, Salvador a besoin des équipements professionnels pour d’autres prouesses.

 Gaétan EKLOU

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message